[ Mémoire] Bridge-Bonaventure : une occasion à saisir pour la communauté montréalaise !

Dernièrement, une consultation publique a eut lieu sur l’avenir du secteur Bridge-Bonaventure à Pointe-Saint-Charles. Nous avons rédigé un mémoire pour l’occasion, vous pouvez le consulter ici: mémoire OCPM Bridge-Bonaventure Services juridiques communautaires

 

voici un extrait :

 

Besoin urgent de protéger le parc de logements locatifs 
La Ville doit adopter des mesures de protection du parc locatif avant de donner son aval à tout projet de développement dans ce secteur, étant donné la précarité de plus en plus grande des ménages locatifs sur le marché privé. Faute de telles mesures, le développement du secteur Bridge-Bonaventure, si près des zones habitées avoisinantes, se fera assurément au détriment des populations montréalaises précaires.

 

Le droit au maintien dans les lieux est la pierre angulaire du droit du logement au Québec. Il permet d’atteindre un certain équilibre entre le droit fondamental de se loger et la sacro-sainte libre disposition de la propriété privée. Ainsi, une personne locataire ne peut être évincée de son logement, sauf dans des cas précis prévus par la loi.

 

Le droit au maintien dans les lieux n’est donc pas absolu. De surcroît, il ne suffit pas de le reconnaître pour qu’il soit effectivement garanti. Nous constatons que ce droit est mis à mal, même menacé, par un phénomène peu documenté, peu reconnu et face auquel il faut agir.

 

Dans le quartier de Pointe-Saint-Charles à Montréal, comme ailleurs, nous assistons à la disparition d’une chose que l’on tenait pour acquise : le parc locatif. Ce phénomène affecte d’une façon nouvelle le droit au maintien dans les lieux des locataires et il est accéléré par la conversion d’unités locatives en copropriété indivise et en maison unifamiliale. 

Print Friendly