Jeudi, le 23 avril 2015 : L’IVAC et l’indemnisation des victimes d’agressions sexuelles

L’IVAC et l’indemnisation des victimes d’agressions sexuelles
Jeudi, le 23 avril 2015

13h30 – 15h30
Lieu : 2533 rue Centre (Services juridiques communautaires)

Une personne qui est victime d’une agression sexuelle peut faire une réclamation à l’IVAC (Indemnisation des victimes d’actes criminels).
Venez en apprendre plus sur les indemnités auxquelles on a droit.
De plus, une intervenante de Trèves pour Elles, un Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel parlera des ressources offertes par leur organisme.

¨ Quels sont les délais pour faire une demande?

¨ Qu’est-ce qui arrive si suite à l’agression on ne peut plus travailler?

¨ À quels soins et traitements peut-on avoir accès?

Inscription et information : 514-933-8432
Organisé en collaboration avec Autour du 8 mars, un collectif formé de différentes femmes, résidentes et travailleuses de Pointe-Saint-Charles qui travaillent à créer des espaces de réflexions sur des enjeux qui touchent les femmes.

 

 

 

now in english

IVAC and compensation for victims of sexual assault
Thursday, April 23rd 2015
1:30 – 3:30 PM
Where: 2533 Centre St. (Community Legal Services)

A victim of sexual assault can file a claim with IVAC (Compensation for victims of a crime). Come and learn about the compensations one can obtain.
Furthermore, someone from Trêves pour Elle, a center for relief of sexual assaults, will be there to talk about the resources available at their organisation.

 

¨ What are the delays to file such a claim?

¨ After a sexual assault, what happens when one can no longer work?

¨ What kind of benefits, treatments and care can we have access to?

 

This workshop will be in French, whispered translation will be provided.
Information & registration : 514-933-8432

Organized in collaboration with Autour du 8 mars, a group of women who live and work in Pointe-Saint-Charles and who are trying to create spaces where we can reflect on issues that touch women’s lives.

Print Friendly