21 novembre 2019 [Jeudis de la Justice] Pauvre + Captif

 

English message will follow

 

Pauvre et Captif
Jeudi, 21 novembre 2019 de 13h30 à 15h30
Lieu : 2356 rue du Centre (Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles)
Événement facebook

 

Depuis mai 2015, une personne qui quitte le Québec pour plus de 7 jours consécutifs – ou 15 jours cumulatifs – dans un même mois perd son droit à l’aide sociale. Ce règlement attaque la capacité des plus vulnérables à maintenir leurs liens avec famille et ami.e.s qui vivent en dehors du Québec.

 

Les Services juridiques communautaires de Pointe-Saint-Charles et Petite-Bourgogne travaillent actuellement sur la contestation juridique de cette mesure. La cause sera entendue devant les tribunaux en décembre 2019.

Témoins des conséquences de cette nouvelle restriction dans la vie de leurs membres et participant.e.s, les groupes communautaires à l’initiative de la campagne Pauvre + Captif ont documenté les impacts de cette immobilisation forcée, qui s’attaque à la dignité des gens qui reçoivent de l’aide de dernier recours et renforce les préjugés contre les personnes vivant en situation de pauvreté.

 

En août 2016, une requête a été déposée devant le Tribunal administratif du Québec (TAQ) afin d’invalider la disposition réglementaire qui restreint de manière abusive les déplacements des prestataires d’aide sociale.

Venez en apprendre plus sur la campagne Pauvre + Captif et sur le recours juridique en cours.

 

Avec Arié Moyal (requérant dans le recours juridique), Me Stéphane Proulx (avocat) et Pascale Brunet (organisatrice communautaire) des Services juridiques communautaires.

 

Cet atelier sera en français. De l’interprétation en LSQ sera offerte.

Organisé en collaboration avec les services juridiques communautaires de Pointe-Saint-Charles et Petite-Bourgogne et  le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles

 

 

 


_Now in English_
Poor + Captive
Thursday, November 21st 2019 from 1:30pm – 3:30pm
Where: 2356 du Centre Street (Carrefour d’éducation populaire)
facebook event

 

The workshop will be in French, English questions and remarks are welcome.

 

Since May 2015, a person who leaves Quebec for more than 7 consecutive days, or 15 cumulative days, in a calendar month loses their right to social assistance.  This regulation is attacking the ability of the most vulnerable people in our society to maintain their family ties with relatives that live outside of Quebec.

The Community Legal Services of Pointe-Saint-Charles and Little-Burgundy are currently working on challenging this measure in Court. The hearing is scheduled for December 2019.

 

Witness to the consequences of this new restriction on the lives of their members, volunteers, and participants, the community groups who have launched the campaign Poor + Captive have documented the impacts of this regulation and how it undermines the dignity of people receiving last resort financial assistance and reinforces prejudices against people living in poverty.  


In August 2016, an application was submitted to the Tribunal administratif du Québec (TAQ) to invalidate the regulation that restricts the freedom of movement of people receiving social assistance. This legal recourse echoes the observations that were made by the campaign Poor + Captive. 

With Arié Moyal (applicant in the legal recourse), Me Stéphane Proulx (lawyer) and Pascale Brunet (community organizer) from the Community Legal Services.

 

Organized in collaboration with the Community Legal Services and the Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles

 

 

Print Friendly