Le délai d’attente de trois mois pour avoir accès à des soins de santé est déclaré discriminatoire.

Dans un avis rendu public le 27 mai 2013  la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse juge discriminatoire le délai d’attente de 3 mois imposé aux nouveaux arrivants au Québec. Ces personnes qui viennent s’établir au Québec doivent attendre 3 mois après leur arrivée avant de pouvoir bénéficier des services de santé. Durant ces trois mois ils ne sont pas couverts pour leurs soins de santé. Ce délai est qualifié de discriminatoire par la Commission.

Print Friendly

[Mercredi 29 mai 2013] Conférences publiques lors du congrès annuel du Barreau du Québec

La veille du congrès annuel 2013 du Barreau du Québec aura lieu des conférences gratuites pour le grand public. Venez vous renseignez sur vos droits auprès d’experts du Barreau de Québec.

Mercredi 29 mai 2013
19 h à 21 h
Palais des Congrès

 

 

 

 

 

 

 

* Testament, mandat et procuration : soyez informés!
* Les normes du travail : bon à savoir!
* Conjoints de faits : connaissez vos droits!

 

pour plus d’information consulter le site Internet de l’évènement : http://congres2013.barreau.qc.ca/

Print Friendly

[24 mai 2013] Colloque sur la liberté d’expression organisé par la Ligue des droits et libertés


Depuis quelques années, on assiste à des reculs inquiétants en matière de liberté d’expression. Les moyens utilisés pour étouffer la contestation sociale et bâillonner ceux et celles qui critiquent l’ordre établi prennent différentes formes: répression des manifestantEs, poursuites judiciaires contre des citoyenNEs, censure, marginalisation et dénigrement des mouvements de contestation, bâillonnement des chercheurEs, restriction des espaces de débat public, intimidation, etc. Le droit à l’information, condition d’exercice de la liberté d’expression, est lui aussi de plus en plus menacé par le manque de transparence des gouvernements, la concentration de la presse et le bâillonnement des débats publics. Cette multiplication des atteintes à la liberté d’expression est banalisée alors que le discours sur la loi et l’ordre gagne en popularité. C’est dans ce contexte de recul des droits que la Ligue des droits et libertés organise ce colloque qui se veut un moment pour faire le point sur la situation et proposer des pistes d’intervention pour contrer les dérives actuelles.

 

Le vendredi 24 mai 2013
Salle DS R-510 Université du Québec à Montréal (UQAM)
320, rue Sainte-Catherine Est,
Montréal
Métro Berri-UQAM

 

pour plus d’information consulté le site internet de la Ligue des droits et libertés

 

Print Friendly